LA FORMATION INTERPROFESSIONNELLE

OPTIMISATION

Grâce notamment à des technologies inspirées de l’aéronautique permettant de reproduire des situations réelles des plus complexes, le centre de simulation permet d’accumuler de l’expérience en toute sécurité et d’optimiser la formation pratique.

Il permet également d’acquérir des compé-tences non-techniques comme la communi-cation au patient et le travail d’équipe.

La nécessité de la pluridisciplinarité dans la prise en charge des patients pour des situations complexes dans le cadre des urgences ou dans des milieux intervention-nels comme un bloc opératoire, n’est plus mise en doute.

Le CIS est  donc  un lieu propice au développement de nouvelles pratiques collaboratives et nous le souhaitons, d’une nouvelle culture professionnelle commune.

COLLABORATION

Nombreuses sont les études qui soulignent le besoin accru de promouvoir une collaboration et un travail d’équipe, non seulement dans les soins aigus pour accroître la qualité et la sécurité des soins aux patients, mais également dans les soins de premiers recours et l’enseignement de la santé publique, aussi bien pré que post-graduée.

En étant conçu par plusieurs partenaires, le centre de simulation cherche à développer le savoir-faire de type collaboratif et interprofessionnel, afin de favoriser l’évolution des structures de soins vers des modèles participatifs et mieux coordonnés.

A Genève, La Haute Ecole de Santé et la Faculté de Médecine se sont associés pour développer une structure réunissant un ensemble d’outils et de dispositifs pédago-giques de simulation. Cet éventail de moyens, de cursus et d’enseignements sont mis en œuvre prioritairement  pour les formations pré-graduées.

INTEGRATION

Le CIS a l’ambition d’être un des moyens de donner des outils aux futurs professionnels leur permettant de travailler ensemble dans une approche centrée sur le patient et dans un contexte de soins intégrés. 

 

Ainsi, la mise en place d’organisations pluri-professionnelles qui gèrent des soins globaux et communautaires pour une population définie au travers de groupes et réseaux de santé (HMO, dispensaires, « walk-in clinics », etc…) se développe et nécessite une réflexion, non seulement sur le besoin de nouveaux profils profession-nels, mais aussi sur les modalités pédago-giques et d’apprentissage développant l’inter-professionnalité.

Pour les soins de premier recours elle est une réalité encore à développer et à approfondir. Certes, les professionnels de la santé travaillent en équipe et de manière concertée mais des questions se posent par exemple sur la notion de « simultanéité » dans les soins au patient, sur l’existence, voire l’apprentissage de certaines compétences communes, ainsi que sur des changements possibles dans les niveaux de décisions et de prise en charge (rôles et responsabilités des différents professionnels).

Le développement d’un centre interprofessionnel de simulation (CIS) est un projet indispensable pour faire face aux défis de la formation des professionnels en santé d’aujourd’hui et de demain. Dans un contexte de pénurie de personnel, de rareté des places de stages cliniques, d’accroissement de la complexité des situations de soins et de changements majeurs dans l’organisation des prises en charge, le CIS propose une réponse adéquate en mutualisant des outils et des dispositifs pédagogiques entre différents partenaires de la santé à Genève.

Le

, un centre conjoint

LogoHEDS_HauteRésol.png
Hôpitaux_universitaires_de_Genève logo.g